Comment créer une société en Suisse ?

créer une société en Suisse

La Suisse est un pays qui intéresse un bon nombre de personnes. Cela se traduit surtout par l’accueil que propose le pays aux projets innovants. On constate aussi que la création d’entreprise sur place est tout simplement aisée. En seulement quelques jours, on peut déposer les statuts tout en immatriculant une SA ou une SARL. Pour mener à bien la création de son entreprise, il est fortement recommandé de se faire assister par un cabinet spécialisé. Cela permet d’éviter les éventuelles erreurs et on peut également confier toutes les démarches à des professionnels.

Qui peut fonder une entreprise en Suisse

S’il y a bien un grand avantage pour les étrangers, c’est que la création d’une entreprise en Suisse ne représente pas de restriction pour eux. Tous les citoyens peuvent s’y mettre mais il faut juste qu’au moins un des associés dispose d’un droit de séjour. Ce qui signifie qu’un Français ou tout autre ressortissant d’un pays membre de l’Union européenne qui détient un droit de travail et de séjour en Suisse peut y fonder une entreprise. Pour cela, on peut obtenir un permis B pour y travailler pendant une durée supérieure à un an. On peut également obtenir un permis C qu’on dit d’établissement. Pour une SARL, il faut qu’au moins un administrateur qui a une autorisation de signature soit un domicilié en Suisse, de même pour une SA, il est indispensable qu’au moins un membre du conseil d’administration soit domicilié. Pour bénéficier de plus d’infos, on peut se rendre sur le site ax-fiduciaire.ch/.

Les étapes à suivre pour la création d’entreprise

Pour mettre en place une société en Suisse, il faut tout d’abord posséder une adresse. On a le choix entre chercher un local ou opter pour la domiciliation. Pour la seconde option, il est préférable de recourir au service d’un cabinet spécialisé. Avec l’appui d’experts, on profite en même temps d’un excellent accompagnement pour l’étude du projet. Cela garantit d’ailleurs une réalisation plus juste du plan financier. Si besoin, les professionnels s’occuperont de la recherche de capitaux. Les différentes analyses sur un projet favorisent le choix de la structure juridique. Faire appel à des professionnels aide également à l’officialisation de l’enregistrement de la société sur le Registre du Commerce. Monter une entreprise devient une tâche simple avec l’assistance d’experts.

Quelle forme juridique pour son entreprise ?

On peut citer 3 différentes structures juridiques pour une société en Suisse :

  • l’entreprise individuelle : elle est adaptée aux indépendants tout comme aux professions libérales. On réside et on exerce donc l’activité en Suisse ;
  • la SARL (Société à Responsabilité Limitée) : cette structure est idéale pour les PME et pour les entreprises familiales ;
  • la SA (Société Anonyme) : cette structure est assez complexe mais elle procure la fiabilité et l’anonymat.

Généralement, les créateurs préfèrent les deux structures : SARL et SA. Il est à noter qu’il est impératif d’ouvrir un compte en banque professionnel. Cette opération se fait naturellement auprès d’une banque en Suisse. On le crédite du montant du capital social de la société. On reçoit par la suite une attestation du versement du capital par la banque.